L'actualité immobilière de l'agence Guy Hoquet Réunion
26 nov

Si vous achetez un bien immobilier à Saint-Denis de la Réunion, faites le point sur la taxe foncière !

Saint-Denis de la Réunion - faites le point sur la taxe foncière !

Si vous avez l’intention d’acheter un bien immobilier à Saint-Denis de la Réunion, rappelez-vous que la taxe foncière fait partie des charges à prendre en compte. D’autant qu’elle augmente sans cesse… De quoi peser lourdement sur votre budget et réduire la rentabilité d’investissement pour ceux qui réalisent des achats destinés à la location.

Lors de la 11e édition de l’Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, Jean Perrin, président de l’UNPI (Union nationale des propriétaires immobiliers), qui existe depuis onze ans, a démontré qu’entre 2011 et 2016, la taxe foncière a augmenté de 14,01 % en moyenne sur le territoire français. Ce qu’il faut retenir également ? La taxe foncière a augmenté de 13,84 % dans les 50 plus grandes villes françaises. Et c’est à Lille qu’elle a augmenté le plus : +32%, suivie par Argenteuil, Nantes, Créteil, Lyon, Clermont-Ferrand, Dijon, Strasbourg… À Saint-Denis de la Réunion, elle a augmenté de 9,60 % contre 12,26 % à Saint-Paul.

La hausse de la taxe foncière est quatre fois et demie supérieure à l’inflation constatée entre octobre 2011 et octobre 2016 (estimée à 3,03 % par l’INSEE) et trois fois et demie supérieure à l’augmentation des loyers entre 2011 et 2016 (estimée à 3,76 % par l’Observatoire Clameur). Si cette dérive continue, les propriétaires occupants seront asphyxiés et les propriétaires bailleurs ne tireront plus aucune rentabilité de leurs locations.

Une accalmie en 2017
Cependant, les premiers chiffres disponibles pour 2017 illustrent un effort de modération de la part des départements et des grandes villes (la taxe foncière y augmente de 0,97 % en un an, contre 3,78 % entre 2015 et 2016). Par ailleurs, les valeurs locatives, assiette de l’impôt foncier, seront désormais revalorisées annuellement en fonction de l’inflation réelle et non l’inflation prévue.

C.V. / Bazikpress © Lulu Berlu

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée