L'actualité immobilière de l'agence Guy Hoquet Réunion
30 Août

Pas d’encadrement des loyers prévu pour les appartements en location à Saint-Denis de la Réunion !

Vous avez l’intention de préparer votre retraite en investissant dans l’immobilier ? Vous aimeriez acheter un appartement à Saint-Denis de la Réunion que vous allez placer en gestion locative ? Sachez que vous pourrez rentrer dans vos frais et pouvez donc investir sereinement à Saint-Denis de la Réunion ! Effectivement, à Saint-Denis de la Réunion, les loyers ne sont pas encadrés comme c’est le cas à Paris depuis le 1er juillet. Vous êtes donc toujours libre de choisir le loyer qui vous convient, celui qui vous permet de couvrir les mensualités de votre crédit, donc d’épargner et de préparer votre retraite.

Les Parisiens, eux, n’ont plus cette possibilité. Après avoir été annulé par le tribunal administratif en novembre 2017, l’encadrement des loyers a fait son retour dans la capitale. À la grande déception des propriétaires ! C’est la loi ELAN (Évolution du logement, de l’Aménagement et du Numérique) qui a réintroduit ce dispositif tant critiqué. Pourtant de nombreuses villes se sont portées volontaires à cette nouvelle législation, mais, pour l’instant, Paris est la seule commune à avoir adopté l’application de cette procédure. Vous avez un appartement à Saint-Denis de la Réunion que vous allez mettre en location ? Par chance, vous n’êtes pas encore concerné par cette disposition !

Comment marche l’encadrement des loyers à Paris ?
A Paris, depuis le 1er juillet 2019, le propriétaire d’un bien immobilier locatif doit respecter un loyer de référence. Celui-ci est déterminé en fonction du type de son logement, de l’année de construction de l’immeuble et de la localisation géographique. Ce processus permet de limiter l’évolution du prix du loyer lors de la mise en location. L’objectif ? Libérer le locataire de tout abus venant du bailleur. La nouvelle règlementation prévoit 3 types d’encadrements annuels : le loyer minoré (de – 30% par rapport au loyer de référence), la revalorisation du loyer entre deux baux et un loyer majoré (limité à + 20% du loyer de référence).

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée