L'actualité immobilière de l'agence Guy Hoquet Réunion
20 Oct

Ne cachez rien et surtout pas les nuisances sonores lors de la vente de votre appartement de Saint-Denis de La Réunion !

Une famille vient d’emménager dans le logement au-dessus de chez vous avec trois enfants et le bruit vous gêne ? En fait, votre appartement de Saint-Denis de La Réunion est devenu invivable…

Heureusement, il existe une solution : le vendre ! Malgré la crise sanitaire, la hausse des prix des logements anciens continue, et même, elle se renforce depuis la sortie du confinement dans la plupart des villes. Alors, même si c’est par dépit que vous mettez en vente votre appartement à Saint-Denis de La Réunion, bien conçu, lumineux, jouissant d’une vue dégagée, bien situé, dans une petite copropriété, à proximité des commerces et des transports… vous ne devriez pas être perdant. Sauf si vous faites le choix de cacher les nuisances sonores aux acheteurs potentiels.

On vous comprend, il peut être tentant de ne pas en parler. Pourquoi faire peur aux acquéreurs ? Quel est l’intérêt de leur parler de voisins bruyants ? Rien qu’en entendant le mot « bruit », il risque de fuir. En effet, qui a envie de s’endetter sur 20 ans pour subir ce genre de désagréments ? Mais alors que faire ? Est-il préférable de se taire ? Certainement pas !

En cachant cette réalité, vous prenez de gros risques. La dissimulation intentionnelle d’une information dont on connaît le caractère déterminant pour l’autre partie constitue ce qu’on appelle un « dol ». En clair, le consentement a été obtenu par des manœuvres, voire des mensonges. Le fait de ne rien dire s’appelle même la « réticence dolosive ».

L’acheteur qui subira forcément le bruit de vos voisins n’aura aucune difficulté à comprendre que vous étiez au courant. Il pourra se retourner contre vous et saisir la justice. Et il sera dans son droit ! Il n’aura pas de mal à apporter la preuve que vous subissiez vous-même déjà ces nuisances. Il pourra de fait, devant le tribunal de grande Instance, demander l’annulation de la vente et vous réclamer des dommages et intérêts en réparation du préjudice subi.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée