L'actualité immobilière de l'agence Guy Hoquet Réunion
15 Déc

Après l’achat d’un appartement en vente à Saint-Denis de la Réunion, 3 solutions existent pour vous aider à rembourser votre crédit !

Vous avez acheté un appartement à Saint-Denis de la Réunion ? Près d’un tiers des Français remboursent actuellement un prêt immobilier selon un sondage OpinionWay pour Vousfinancer et selon une étude récente, un tiers d’entre eux ont des difficultés à rembourser leur crédit. Avec les conséquences de la crise économique (chômage partiel, baisse d’activité voire fermetures pour les indépendants et commerçants…) les banques craignent une forte augmentation des impayés des mensualités de crédits immobiliers l’année prochaine. Afin de vous éviter d’être contraint à la revente de votre appartement à Saint-Denis de la Réunion, si vous avez des difficultés à rembourser votre crédit dans un contexte de baisse des prix, 3 solutions sont à explorer !

Pensez au regroupement de crédits
Le regroupement de crédits, aussi nommé « rachat de crédits » ou « consolidation de dettes » est une opération permettant de regrouper ses emprunts (prêt immobilier, conso, auto, découvert, revolving…) en une mensualité unique, plus faible, sur une durée plus longue, avec à la clé une baisse du taux d’endettement.

Le report ou la suspension d’échéance comme solution
Le report d’échéance consiste à demander à la banque la suspension du remboursement de ses mensualités pendant un ou plusieurs mois. Certains établissements bancaires offrent cette possibilité sous conditions, mentionnées dans les offres de prêt. Toutefois, même si la démarche est gratuite, la suspension d’échéance a un coût, car le report génère des intérêts supplémentaires et allonge la durée du prêt.

Envisagez la modulation d’échéance
Enfin, si le report des échéances de prêt est impossible, trop cher ou que la baisse de revenus risque de s’étirer sur une plus longue période, choisissez la modulation des échéances. La plupart des banques proposent cette option qui permet de diminuer ses mensualités de 10 à 30 %, dans la limite d’un allongement de la durée du prêt de 2 ans maximum. Par exemple, avec un prêt de 200 000 euros à 1,5 % sur 20 ans souscrits il y a 2 ans, faire baisser sa mensualité de 965 euros de 30 % (= 675,5 €/mois) pendant 6 mois, rallonge la durée totale du prêt de 3 mois et engendre un surcoût de 525 euros seulement.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée